DU CÔTÉ DE CHEZ VOUS

© Sofia Hdez harvest

Comment consommer local et pas cher ?

Retrouver le goût d’ici et la qualité, sans se ruiner. Avec la crise sanitaire, le désir de retour au local s’est amplifié. Suivez le guide.

 S’informer sur le web 

Pour connaître où acheter en circuit court, des ressources existent. La Région Occitanie a par exemple  lancé la plateforme Tous Occitariens, qui recense 3 700 producteurs locaux et les commerces de bouche près de chez vous.

 

Se ravitailler en direct

Vous pouvez aussi foncer sur la plateforme Bienvenue à la ferme. Grâce à cet outil, vous pouvez aller visiter le producteur chez lui, directement dans son verger  ou son étable : authenticité garantie ! D’autres plate- formes permettent de « connecter » consommateurs  et producteurs. C’est le cas d’Acheter à la source ou encore De la ferme à l’assiette.

Localement, de plus en plus d’initiatives se développent via les réseaux sociaux.

 

Achat en gros... et livré !

Les livraisons de paniers de fruits et légumes, mais aussi de colis de viande  à domicile se sont aussi largement développées. Ici, plus d’intermédiaire ou même de déplacement à prévoir... et les prix sont moins chers qu’en supermarché ! Dans bien des cas, il est même possible d’acheter en gros les produits locaux, puis de les stocker ou les partager entre voisins. À la clé ? De belles économies en ayant de la qualité et en créant du lien.

 

Par ici la cueillette !

L’Occitanie regorge également de possibilités de cueillette de fruits et légumes. Proche de Toulouse, on trouve Midi Cueillette, la Ferme des Fleurettes, ou encore les Jardins de Saint-Sernin. L’activité est ludique, à pratiquer toute  l’année dans certains lieux. Vous pourrez aussi réaliser de belles économies, en vous tenant au courant  des opérations spéciales proposées régulièrement.

 

Drive et magasins de producteurs

Les agriculteurs et producteurs locaux se sont aussi organisés entre eux, afin de proposer une variété de produits locaux aux consommateurs. Localement, on trouve le Drive fermier toulousain, créé à l'initiative de la Chambre  d’Agriculture de Haute-Garonne. Autre phénomène, La  Ruche qui dit oui permet aux producteurs  d’être accueillis chez un adhérent, qui se transforme en lieu de retrait éphémère.